14 mars 2018 0 Commentaire

Ma Grossesse dans les grandes lignes

96762488_o

FB_IMG_1510867774862 FB_IMG_1510867748889

J’ai eu une grossesse assez paisible, je n’ai pas eu de nausées et mes envies ont été assez passe partout…j’avais faim de pâtes. Et quand j’avais des petits creux je mangeais des fruits, des amandes grillées.

J’ai eu le droit tous les mois à faire une prise de sang pour la Toxo comme à la maison nous avons des chats mais cela n’a jamais posé aucun souci.

C’est vrai qu’au départ je n’avais qu’une hâte c’est de sentir mon bébé bouger et c’est très frustrant de savoir qu’il est là mais qu’il ne se passe rien. J’avais quelques appréhensions quant à mon travail car je suis souvent debout, je m’énerve parfois beaucoup et je dois réaliser des démonstrations, installer / ranger du matériel assez lourd. Mais mes élèves ont été des amours même ceux des classes les plus difficiles. Ils prenaient soin de nous ça m’a beaucoup touché de leur part.

L’avantage c’est que j’ai pu poursuivre mes achats…oui je dis poursuivre car nous avions déjà en notre possession pas mal de petites affaires mixtes que nous trouvions sur les brocantes. Au départ je ne voulais exclusivement que du neuf, mais en réalisant un calcul des dépenses je me suis vite rendue compte que je pouvais avoir d’aussi belles choses mais d’occasion à moindre prix. Je me souviens que j’avais imprimé la liste des indispensables à avoir de chez Aubert et que je cherchais sur un nombre incalculable de site toutes les affaires de puériculture dont nous aurions besoin en fonction des couleurs, des prix et des coups de cœur. La Liste était sacrément longue mais au final j’ai réussi à avoir la plus grande partie des choses écrites dessus.

Plus les mois ont avancé plus je me suis arrondie, j’ai tout pris sur le devant. De dos, on aurait pu ne pas croire à ma grossesse…

J’ai du suivre des cours de préparation à l’accouchement, faire le choix entre naturel, sophrologie, acupuncture… J’ai choisi sophrologie car étant danseuse à la base j’ai un rapport au corps et au ressenti de celui-ci assez développé.

téléchargement téléchargement

« Inspirée de l’hypnose et de disciplines orientales telles que le yoga ou le zen, la sophrologie est une méthode de relaxation de type dynamique qui a pour objectif de transformer nos angoisses ou phobies en pensées positives. Cette pratique psychocorporelle s’appuie essentiellement sur la détente physique, obtenue grâce à des exercices de respiration, et la visualisation d’images apaisantes. Cette discipline, qui fait partie des thérapies brèves, peut également se travailler sur le long terme. Alors nommée sophro-analyse, elle tient compte de l’héritage des analystes européens et amène le patient à privilégier l’instrument de la parole. »

Nous n’étions pas beaucoup de maman, un petit groupe de 5. Chaque séance avait lieu le jeudi après midi. La première partie de la séance était faite pour nous rassurer et nous apprendre pas mal de chose concernant notre fin de grossesse. La sage-femme qui organisait le cours commençait toujours par nous demander comment nous allions , si nous avions rencontré des soucis ou avions des choses à exprimer. Puis elle poursuivait sur divers thème comme celui du début du travail, comment le reconnaître, que faire, quand aller à la maternité… Elle nous a fait visiter les salles d’accouchement en nous expliquant ce que nous devions faire le jour J lorsque nous arriverions à la maternité. Elle nous a également parlé de l’importance du souffle pour se recentrer sur soi-même et sur notre bébé lors des contractions et à apprendre à récupérer entre chacune d’entre elle. Elle nous a également montré des postures pour aider au travail, pour activer le bassin avec les gros ballons, comment nous sentir bien dans cette salle de travail avec de la musique et la variation d’intensité de la lumière.

Franchement cela m’a beaucoup aidé car sachant que ma puce était en siège je savais d’avance qu’il y aurait beaucoup de monde dans ma chambre au moment d’accoucher, qu’il pourrait y avoir des complications et que je pourrai être amené à aller au bloc pour une césarienne sans que Papa ne puisse me suivre.

Les séances de sophrologie m’ont beaucoup apporté et la seconde partie de la séance basée sur de la relaxation m’a fait beaucoup de bien et à la puce aussi car étant détendu mes muscles du ventre se détendaient et la miss avait ainsi plus de place pour se balader.

J’ai eu un suivi de grossesse assez normal avec mes échographies où à chaque fois nous avions son papa et moi-même le cœur qui battait à la chamade et la petite larme à l’œil lorsque nous la voyions à l’écran, encore bien changé depuis l’échographie précédente. Elle nous a bien fait rire car sur l’un des clichés elle apparaît révolutionnaire bras levé poing serré. J’ai eu une échographie supplémentaire durant la période où le bébé doit normalement se retourner pour contrôler cela, mais la miss se sentait bien mieux tête vers le haut. Lors des 2 échographies réalisées à la maternité mademoiselle n’a pas du tout apprécié le médecin et n’a absolument rien voulu lui montrer. Ni visage, ni sexe…hormis donner de nombreux coups pour démontrer son mécontentement. Son papa n’en est pas revenu.

IMG_20170831_230206770 1501315022878 1501440542998 33 SA + 4 jours 20170728_111453-1 20170828_181326Nous nous sommes posés pas mal de question notamment sur mon état de fatigue pour notre réception de Pacs le 15 Juillet. Mon chéri voulait repousser la date mais je n’ai jamais voulu car nous avions trouvé une date où pas mal de monde était disponible alors il ne fallait absolument rien changer à cela. Il est vrai que les derniers temps de grossesse, les nuits blanches, le mal de dos, les douleurs parce que bébé n’a plus franchement de place…tout cela n’aide pas. Et puis j’ai été en congé maternité en Août…En juin nous avons eu les Championnats de France d’Athlétisme. Nous les organisions et j’étais responsable juges officiels. Avec la chaleur ça n’a pas été toujours facile. Mais que du bonheur !!!

J’ai adoré tout planifier que ce soit concernant les achats pour la puce, pour la décoration de sa chambre, l’organisation de notre réception de pacs de la décoration au repas etc etc…

Je garde de tout cela beaucoup de plaisir partagé avec mon entourage et avec ma petite locataire. C’est vraiment unique de sentir ce petit être bouger en soi, et de réagir aux stimulis donnés (voix, touché…). Après il est vrai que j’ai eu un peu de mal à concevoir que son papa ne soit pas toujours aussi enthousiaste que moi de vouloir toucher mon ventre. En même temps après une journée de travail, la fatigue accumulée, il n’avait pas toujours envie de sauter sur mon ventre histoire de passer du temps avec. Comme il a pu m’expliquer il avait du mal à concevoir cette relation ventre/bébé/papa. Il avait du mal à se projeter et attendait d’avantage que sa fille soit réellement là pour souder ce lien.

Il a d’ailleurs eu un peu de mal à se mettre dans la tête qu’il allait être papa d’une petite fille. Pour cause, dans sa famille pas mal de monde attendait un petit garçon qui aurait été le 1er petit fils et au vue de la forme de ma grossesse prise sur le devant les gens ont de suite pensé à un garçon donc nous nous étions fait à cette idée. Mais quand le gynécologue nous a annoncé que c’était une petite fille il lui a redemandé au moins 2 fois s’il était sûr de lui. Et à sa tête j’ai bien vu un peu de déception. J’ai quand même dû lui poser la question de savoir s’il était content que ce soit une fille et en fin de compte que ce soit un garçon ou une fille comme il dit il est content et du moment que tout va pour le mieux c’est le principal. Alors c’est moi qui est gagné notre petit concours prénom car si c’était une fille c’était à moi de choisir le prénom principal et les 2 prénoms suivant d’état civil.

Je n’ai pas eu à choisir très longtemps car je savais déjà comment ma princesse allait s’appeler : Lynaïs.

 

 

Laisser un commentaire

Leana38 |
Ecole du Sacré Coeur de Chanu |
50 ans ce soir |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Ajaustralia
| Francoseexhalessence
| Lez-Arts-Trok-Coeurs